Le cannabis médical prend décidément son envol. En effet, les différents opérateurs du secteur chanvre et cannabis sont déterminés à faire passer l’industrie de l’herbe au niveau supérieur. Dans cette logique, plusieurs se lancent dans une bataille noble permettant de montrer aux yeux du monde les vertus thérapeutiques du chanvre et / ou cannabis. Ainsi dit, nous mentionnons le Syndicat professionnel du chanvre et RYAH Medtech Inc. Ce dernier lance un programme de recherche. Découvrons donc les détails dans la suite.

RYAH Medtech Inc : un focus sur l’entreprise

Qui est RYAH Medtech Inc ? De fait, RYAH Medtech Inc est une entreprise spécialisée dans la technologie en médecine végétale. Autrement dit, c’est une société qui met des outils intelligents et révolutionnaires au service de la médecine basée sur les plantes. Le cas du chanvre ou cannabis, dans ce contexte.

Dans la suite de ce qui précède, RYAH Medtech Inc se sert des technologies puissantes, sécurisées et fiables. En guise d’illustration, citons : le cloud, l’intelligence artificielle et l’internet des objets. Le premier est connu  pour sa capacité à stocker et rendre disponible de grandes quantités de données. La seconde, quant à elle, est focalisée sur l’usage des outils intelligents. Le dernier, lui, permet de créer des programmes robustes, structurés et sécurisés. Pour plus d’informations, visitez Ryagroup.

Pourquoi ce programme de recherche ?

En effet, l’une des questions principales que vous pourriez vous poser est : « le pourquoi dudit programme ». Dans une perception globale, RYAH Medtech Inc et la clinique partenaire (restée anonyme) veulent faire évoluer le domaine du cannabis ou chanvre thérapeutique. À ce sujet, Gregory Wagner, PDG de Ryah Medtech Inc s’exprime en ces termes :

«[En] utilisant nos meilleurs vaporisateurs, cartouches et capacités logicielles personnalisées, la clinique saisira des données médicalement pertinentes sur les semences à la consommation de ses traitements à base de cannabis, qui seront ensuite analysées pour évaluer l’innocuité et l’efficacité du cannabis médical, dans le but de faire avancer l’élaboration de politiques fondées sur des preuves ».

À partir de cet objectif général, nous pouvons donc spécifier ceux spécifiques. Ainsi dit, les voici :

  1. Analyser la sécurité de l’utilisation du cannabis ou du chanvre pour traiter les patients souffrant de douleurs chroniques.
  2. Fournir des posologies fiables, précises et basées sur des données scientifiques aux patients.
  3. Permettre aux patients de maîtriser les paramètres (Exemple : la température) susceptibles d’influencer leur traitement.
  4. Étudier la réponse des patients au traitement donné.
  5. Permettre aux patients d’adapter les outils mis à leur disposition, pour le traitement, en fonction de l’organisme.
  6. Faire évoluer les politiques relatives aux traitements à base de chanvre ou cannabis.

Quels outils seront utilisés pour ledit programme ?

De fait, Ryah et la clinique pharmaceutique comptent déployer plusieurs outils afin de mener à bien ce programme. Dans cet ordre d’idées, nous pouvons citer :

  • Des vaporisateurs doseurs : appareils électroniques qui permettent de libérer sous forme de vapeur les principes actifs présents dans une plante, ou une huile. Concernant ce programme, environ 100.000 seront utilisés.
  • Des cartouches : petits récipients à ajouter à un vaporisateur ou à une cigarette électronique. Au sujet de ce programme, plusieurs millions de cartouches d’herbes sèches seront utilisées.
  • Une application mobile personnalisée et un logiciel principal : les deux seront utilisés dans le but de contrôler les processus et servir d’interface entre la clinique et les patients.

Le programme en lui-même

En effet, le programme est supposée débuter en décembre prochain et s’étendre sur 5 ans. Aussi, le nombre de patients attendus est estimé à 100000. Ceci dit, comme se déroulera-t-il ?

En fait, Ryah et la clinique pharmaceutique prévoient utiliser des cartouches pré-remplies d’herbes sèches ou de concentré. Ainsi, chaque utilisateur devra scanner le code QR de la cartouche et renseigner ses paramètres. Puis, RYAH suivra exactement la quantité de vapeur inhalée par chacun.

Concernant l’autre partie du processus, à savoir l’expérience utilisateur, le contrôle et l’acheminement des données en temps réels, Ryah rassure.

«Nos vaporisateurs sont des appareils intelligents qui permettent aux patients de fixer des limites sur la quantité qu’ils inhalent, de suivre leur utilisation en temps réel, d’enregistrer ce qu’ils ressentent après chaque session et de revoir leurs statistiques au fil du temps», affirme Jordan Medley, directeur des opérations produit de RYAH.


Références

  • https://www.proactiveinvestors.com/companies/news/905838/ryah-medtech-forges-research-partnership-with-top-pharma-and-oncology-player-905838.html
  • https://ryahgroup.com/
  • https://www.vaporisateur-cannabis.org/
  • https://www.dinafem.org/fr/blog/cartouches-vaporiser-cannabis/